La guerre. Les épidémies. En un mot : l’apocalypse. La surface de la terre est devenue inhabitable.
Les rares survivants se sont réfugiés dans le monde d’En-Dessous, à l’abri d’enclaves souterraines reliées par des tunnels. Trèfle a toujours connu la loi de l’enclave. Elle y a toujours obéi sans discuter. Elle est devenue Chasseuse. Le rêve de sa vie. Avec Del, son coéquipier, elle se voit investie d’une nouvelle mission : protéger l’enclave de la menace constante des Monstres anthropophages qui errent En-Dessous. Mais si Trèfle est docile, elle n’est pas aveugle. Et le courage qu’elle mettait au service de la loi qui régit la vie dans son enclave va l’entraîner à se rebeller. Car au nom de cette loi, les Anciens condamnent des innocents. Après le massacre d’une enclave voisine, Trèfle fait une découverte qui lui glace le sang : les Monstres sont devenus intelligents.
Pourtant, les Anciens ignorent ses avertissements. Pire, pour la faire taire, ils s’en prennent à l’un de ses amis. Trèfle n’y tient plus. Elle prend sa défense. Mais en se dénonçant pour un crime que personne n’a commis, elle est bannie avec Del.
Cet exil vaut une condamnation à mort. Malgré cela, Del va lui apprendre que les mensonges des Anciens vont encore plus loin que ce qu’elle croyait, et que l’espoir brille peut-être au bout du tunnel… 


   Encore une très bonne surprise ! Et oui, j’en ai eu quelques unes ces derniers temps, ce qui n’est pas pour me déplaire. Bref, je n’étais pas super motivée à lire ce livre. En fait, c’est la première ébauche de la couverture (qui a depuis bien changé) qui m’a fait m’y intéresser, et non pas l’histoire en elle-même. Car pour ce qui est de l’histoire, je me disais « oui, ça peut être intéressant… mais c’est une énième dystopie qui se prétend au rang de Hunger Games ». Et bien finalement j’ai beaucoup aimé !! Pas un coup de coeur, mais une très bonne lecture dont je lirai la suite =) !

   Je me suis rapidement retrouvée happée dans l’histoire. Moi qui était hésitante à la base, je me suis retrouvée à lire les 100 premières pages en moins de deux alors que j’étais censée étudier. On rentre très vite dans l’action, qui est quasiment omniprésente dans ces 100 pages. Au fur et à mesure, le jeu se calme un peu, mais elle reste tout de même très présente. Le style est fluide, l’ensemble se lit rapidement et on ne voit pas les pages tourner. Je l’ai lu en épreuve non définitive (format A4), ce qui rendait parfois la lecture un peu difficile (dans le bain par exemple ^^ ») mais ça ne m’a pas empêché de le dévorer xD ! Petit point négatif par contre : je trouve que le résumé en dit un peu trop. Ce n’est pas exagéré mais je pense qu’un peu trop de choses sont dites.

   J’ai adoré la construction de l’univers post-apocalyptique, et la vision approfondie que l’auteure nous offre du monde d’en dessous, puis de celui d’au dessus (le livre est divisé en deux parties). C’est pour moi le plus grand point positif du roman : l’auteur a fait des recherches, elle a construit un monde réaliste, avec de multiples facettes, parfois (pour ne pas dire souvent) brutales. La petite note explicative à la fin complète le tout 🙂 !

   Je me suis attachée aux personnages, assez particuliers. Chacun d’entre eux est complexe et approfondit, et même lorsqu’ils sont absents, on ressent leur influence sur la vie de l’héroïne, sur ses pensées et ses actes. J’ai été déçues par certains, surprise par d’autre, et j’avoue ne pas avoir toujours compris leurs actes, qui m’ont laissée perplexe. Peut-être est-ce dû au fait que l’héroïne elle-même, Trèfle, ne les comprend pas tous… Cette dernière a été élevée pour se battre, et les émotions humaines ne sont franchement pas son fort. J’ai beaucoup aimé ce personnage, ainsi que ceux de Del et de Tegan. Ils ont leurs faiblesses, mais ils sont surtout forts de leurs convictions, et ne se laissent pas ébranler par ce qui leur tombe dessus, même s’ils n’ont pas toujours la possibilité de se battre.

   La fin est relativement ouverte, nous laissant dans l’attente de la suite, mais n’est pas non plus hyper frustrante. J’ai tout de même eu une impression de trop peu, des questions en suspens… Bref, ce premier tome fut une très bonne lecture pour moi, et je la conseille aux amateurs de dystopie, d’action mais surtout, d’héroïnes fortes et indépendantes ^^ !