Après avoir sauvé Julian d’une condamnation à mort, Lena et ses amis regagnent la Nature. Mais celle-ci n’est plus un lieu sûr, des rebellions ont éclaté partout dans le pays et les Régulateurs sont postés à la frontière, à l’affût de toute transgression. Le gouvernement ne peut plus nier l’existence des Invalides et la menace qu’ils représentent. Tandis que Lena mène la Résistance prenant chaque fois plus de risques, sa meilleure amie Hana vit une vie sans amour au bras du jeune maire de Portland… Leurs récits se déroulent en parallèle, leurs voix alternent : quand les deux amies se retrouveront-elles ?

   Tout d’abord, il faut savoir que j’ai eu énormément de mal à ouvrir ce livre, et ce pour plusieurs saisons. D’abord, les critiques assez mitigées qui circulaient sur le net. Ensuite, je n’avais pas du tout, mais alors pas du tout envie de terminer la saga. Je trouvais sans cesse des excuses pour repousser ma lecture. Et même quand j’ai finalement réussi à le commencer, je devais me forcer à l’ouvrir à chaque fois que j’avais interrompu ma lecture pour une réponse ou une autre. Attention, ce n’est pas que je n’aimais pas ^^ ! Mais je ne voulais pas finir :p !
   Le livre est divisé en deux parties différentes : une du point de vue de Lena, et une du point de vue de Lena. On change de partie à chaque chapitre et, plus on avance dans l’histoire, plus on remarque des liens entre les deux parties. Elles se rejoignent peu à peu, ce qui fait qu’en lisant une partie, on pouvait parfois en venir à s’interroger sur l’autre. La partie d’Hana était un peu longue à mon goût. On la suit dans sa nouvelle vie, et il y a énormément de description. Mais j’ai aimé la suivre d’un point de vue psychologique, car on en découvre plus sur les résultats de la guérison. La partie de Lena était quant à elle parfaite, et surtout parfaitement frustrante.
   Il y a de nouveaux personnages, mais ils ne sont pas tous très présents, donc je ne me suis pas attachée à tous. Un personnage en particulier (Coral) m’a sérieusement agacée, mais j’ai appris à l’apprécier car après tout, ce qui lui arrive n’est pas sa faute et elle a de sacrées qualités. Quant aux personnages principaux et aux personnages secondaires qui étaient déjà présents, ils sont plus approfondis dans ce tome. Je pense notamment à mon Alex, à Julian et à Grâce, qui m’a surprise. Dans l’ensemble, j’ai trouvés leurs réactions naturelles, logiques et surtout (comme dans la vraie vie) réellement frustrantes. J’avais sérieusement envie de les secouueeeer (surtout Alex et Lena, ces deux abrutis fini) !!!!
   L’ambiance est très différente des tomes précédents. Elle est plus dure, plus crue, plus tendue… on sent bien qu’on est en temps de guerre.  J’ai trouvé ça assez dur, psychologiquement. D’ailleurs, comme vous le savez sans doute, cette saga me rend dingue, mais ce tome est particulier. Il est plus noir, et j’oscillais constamment entre frustration, tristesse, douleur et colère, au point d’en avoir la nausée… Il y avait tout de même quelques moments de joie mais, de manière générale, l’histoire ne s’y prêtait pas vraiment.
   J’aime toujours énormément le style de Lauren Oliver, mais ce tome est très différent des tomes précédents. Je l’ai entre autre trouvé moins poétique, plus dur, plus sec. Peut-être est-ce dû au changement d’ambiance, je n’en sais rien, mais j’ai été un peu déçue sur ce point là, car la prose de Lauren m’avait beaucoup plus emballée dans les autres tomes.
   Quant à la fin, elle a suscité une grosse polémique dans la communauté des fans, car certains l’ont trouvée « facile » ou « bâclée », mais personnellement, je l’ai trouvée parfaite. C’est simplement ce qui devait arriver, c’est juste. Cela reste assez ouvert (une fin à la Lauren quoi haha) et même si parfois ça peut être gênant, dans le cas présent cela m’a au contraire permet d’envisager un futur pour les protagonistes. C’est une façon de dire que ce n’est pas la fin, que tout peut encore arriver. 
   Bref, une excellente lecture, mais un tome que j’ai moins aimé que les précédents. C’est une conclusion belle et horrible à la fois pour cette saga. J’ai eu du mal à le terminer, parce que je ne voulais pas le terminer. D’ailleurs, dès que je l’ai refermé, je me suis mise à pleurer comme une madeleine sans pouvoir m’arrêter ^^ ! Heureusement, j’ai encore plusieurs nouvelles à lire : Raven, Annabel et surtout Alex m’attendent… Yaaaa  <3 !!